Souvenons-nous.... Souvenons-nous...

 
    A ceux qui nous ont quitté,  qui ont oeuvré et
marqué  leur passage à la Bayard Argentanaise.

"Le temps qui adoucit la peine n'efface pas le souvenir" 
                                                                                                                                                                                   (Arseneau)

 


 
Gaston BOUREL, Trésorier de la  Bayard, nous a quitté.

Gaston Bourel, ici lors d’une soirée veillée Ouest-France, en évoquant ses jeunes années à Argentan.
Ancien président de la foire Quasimodo, trésorier de la Bayard pendant plus de 20 ans, mais aussi de la paroisse, Gaston Bourel qui vient de décéder à 85 ans, était une figure d’Argentan.

Il se destinait à être prêtre. Mais la vie en a décidé autrement. Fils d’un cheminot et d’une brodeuse, Gaston Bourel a 17 ans quand un changement d’aiguillage le fait bifurquer du Grand séminaire vers la Société générale à Argentan. Nous sommes en 1950, et le jeune Argentanais entame une carrière qui le verra fréquenter les agences de Domfront, Soissons (Aisne) et Pacy-sur-Eure, et bien sûr deux passages à l’agence d’Argentan, place Henri IV, qu’il dirigera notamment de 1972 à 1977.

Président de plusieurs associations

Jeune retraité, Gaston Bourel est naturellement l’objet de nombreuses sollicitations. « D’autant qu’il ne rechignait pas aux tâches administratives et qu’il avait une certaine éloquence » , notent Xavier et Gérard, deux de ses quatre enfants. Il sera ainsi le président de plusieurs associations : des parents d’élèves de l’école Notre-Dame, des résidents du quartier Belle-Etoile (il habitait avenue de la 2e DB), et surtout de la foire Quasimodo dans les années 90 jusqu’en 2002. « C’était un homme de bureau, qui se dépensait sans compter pour Argentan »

L’ancien directeur de banque a aussi assuré la fonction de trésorier de différentes structures : l’office de tourisme, la Bayard omnisports ou encore la paroisse d’Argentan. « Il gérait notamment le suivi des différentes quêtes, les gros tas de pièces ça impressionnait ses huit petits-enfants ! »

Réfugié en 44 à Coudehard

Comme de nombreux Argentanais de cette époque, Gaston Bourel a souffert de la guerre dans sa chair. Sa grand-mère a perdu la vie dans les bombardements du 6 juin. Et pendant l’été 44, lui-même a dû se réfugier pendant plusieurs mois dans une ferme… à Coudehard, près du couloir de la mort ! La guerre, il en aura un autre aperçu, « revenant marqué de deux ans et demi de service militaire » au Maroc.

Le jardin secret de Gaston qu’il partageait avec son épouse Odette, c’était sa passion pour la collection : livres, vieux papiers, outils, fers à repasser ou vieilles assiettes, « ils aimaient aller dans les brocantes, les foires à tout… » Les années passant, il a progressivement cessé ses différents mandats associatifs, se retirant en 2012 dans une maison de retraite à Vimoutiers, avant son décès jeudi dernier.

Son inhumation a eu lieu mercredi 31 octobre (10 h 30), à l’église Saint-Martin d’Argentan.







Hommage, honneur à Jacques BESNARD,
décédé le lundi 12 février 2018 dans sa 90 ème année


Jacques BESNARD, le  2ème à gauche
                 Jacques BESNARD fut de ceux qui relevèrent la section gymnastique de la BAYARD ARGENTANAISE après les bombardements de 1944 et la destruction du Patronage.
                 Les annexes de la caserne Molitor accueillirent la section et rapidement Jacques en fut le chef de file avec Henri Marsac, Jean-Baptiste Urvoy et Jean Claude Bibaud.
                 La Section Gymnastique de la Bayard fut Championne de Basse-Normandie adultes de 1956 à 1959 sous l’égide de la Fédération Sportive et culturelle de France.
                 Jacques, l’ainé, et ses 7 frères étaient l’ossature de la section Gym qui comptait 25 à 30 gymnastes et participèrent au championnat de France au Mans avec un résultat honorable à la 11ème place. L’apothéose fut la participation au 60 ème anniversaire de la FSCF à Paris avec le grandiose défilé sur les Champs Elysées, grand souvenir, nous étions une bonne trentaine de gymnastes de la Bayard.
                 Jacques toujours partant, créa un numéro de main à main « Les Jack’ers », aussi le fameux numéro de « l’échelle de la mort ». Il participa à de nombreuses fêt
es patronales et communales.
               
                                                                                   
  
                 Jacques était un bel athlète tout de blanc habillé : à la barre fixe, aux barres parallèles, au cheval de voltige et au travail au sol, sans oublier les mouvements d’ensemble, qui firent l’admiration. Jacques était un Athlète complet d’un niveau national, c’était aussi un moniteur hors pair.
                  Jacques faisait aussi parti de l’équipe de Basket Ball pendant de nombreuses années. Il fut aussi Vice-Président de la Bayard.
                  Jacques a fait une carrière à la SNCF (25 ans), où il participa et s’occupa du centre social des jeunes enfants de cheminots et aussi en tant que maître-nageur à la piscine d’Argentan à ciel ouvert avenue de la Forêt Normande à Argentan. Il continua son œuvre sociale à Falaise où il dirigea un centre d’handicapés.
                  Nous remercions Jacques pour ses longues années de bénévolat et de ses capacités d’éducateur à former de nombreux sportifs. Il montra l’exemple du beau, du bien fait et c’est avec enthousiasme que nous l’écoutions et essayions de reproduire ses magnifiques enchaînements sur les agrès.
 
Merci Jacques, tu as été un exemple. Adieu.  Des Anciens.

         LA BAYARD ARGENTANAISE ATHLETISME EN DEUIL, Henri PETIT n'est plus.
   
                                                                                 


    L'Athlétisme Argentanais vient de perdre un de ses piliers, au sens propre du terme. car fondateur de ce qu'a pu être la section Athlétisme de la Bayard de 1980 à nos jours, avec des valeurs de rencontre, convivialité, et volonté forte de "faire ensemble."

  Henri PETIT a été inhumé ce samedi 21 Janvier 2017 à GIEL/Don Bosco,  institution, établissement qui l'avait accueilli durant sa jeunesse, où il avait encré une forte  volonté de partager, de se rassembler pour faire, et quoi de mieux que le sport pour développer cet état d'esprit.

    D'une situation de fidèle et ardent supporter et accompagnateur de sa fille Danièle sur tous les terrains  de cross ou pistes de l'Ouest, voir au 4 coins de France,  Henri avait accepté, dès 1980 de prêter main forte à l'organisation des Championnat Fédéraux de cross-country , à Argentan, événement National rassemblant plus de 800 coureurs de l’hexagone, et sur la même journée, une participation populaire à allure libre sur le premier 10 km d'Argentan, une belle journée sportive sur l’hippodrome .

    Ce fut là également le lancement d'un nouveau mode de fonctionnement associatif, porté par Henri PETIT, qui souhaita que les rencontres entre les adhérents soient plus nombreuses, et la vie collective très chaleureuse, ... en acceptant la présidence de la Section Bayard Athlétisme,  il mit en place l'entraînement régulier sur le stade, en poussant jean Luc EDELINE vers l'encadrement,... offrir à chacun le moyen de se former bien sûr mais surtout de pouvoir, plusieurs fois dans la semaine, croiser d'autres athlètes vivant la même passion,  pour tous ceux qui le pouvaient bien sûr;...  et pour les autres aussi renforcer les moments de convivialités autour et après les compétitions et entraînements.

    Alors en ce début 2017, l'athlétisme est triste d'avoir perdu l'un de ses plus fervents supporters, et pour tous ceux qui ont eu la chance de profiter de ces moments de partage, mis en place, ou bien même accueillis "Chez le Père Petit" , ce sont des souvenirs énormes, où toute la famille PETIT mise à contribution pouvait être à remercier, dont l'épouse Nicole qui pouvait passer de l'accueil, à l'intendance,  la cuisine, ou bien même aux réconforts vers les sportifs déçus d'un résultat.

     Que de moments  intenses, où le sport "fil conducteur" de ces rencontres, y trouva bien vite ses résultats , et une relance rapide et dynamique du niveau de performances réalisé sur les terrains par les athlètes oranges de la bayard et leur Président, bientôt réputés et très redoutés  sur tous les cross de l'Ouest.

    Connus et reconnus, ce sont les valeurs portées par Henri et tous ceux qu'il a mobilisés autour de lui, ...on se souvient de la presse régionale, en Vendée, retraçant le déroulement d'une journée de Championnat
National de Cross FSCF, où " l'ambiance fut assurée par le club Argentanais, son président, et la mascotte de la section, un coq apprivoisé devant lequel les équipés jeunes de tous les clubs souhaitaient venir se faire photographier."

    Henri fut donc très vite  l’ambassadeur de l'identité Bayard, "sans peur et sans reproche", recruté par le Comité Directeur de La bayard Omnisports où sa convivialité fit les beaux jours des administrateurs du club, par les organisateurs nationaux de la FSCF, et puis localement aussi pour Argentan, où il participa au transfert du coup d'essai" courses populaire des 10 km d'Argentan "  vers une première édition en centre-ville d'Argentan en 1981.

    Sa bonne humeur légendaire, et sa volonté d'oser,  ont bien souvent abattu ou repoussé  les barrières et difficultés que sont l'adversité, les confrontations,  ce que l'on rencontre en faisant cross et athlétisme, ou bien que l'on renverse quand on veut organiser. Henri savait positiver toutes les situations, en regardant plutôt ce qui allait bien pour tirer profit des problèmes.

    Il avait laissé cet héritage à une section Bayard Athlétisme qui a pris son essor jusqu'au plus haut niveau National et aux équipes de France, et mis en place des organisations au relief International, ...  et avec fierté, son premier supporter continuait de clamer " Allez La Bayard" , comme ici ( sur la Photo) où au stade de France il encourageait l'équipe de France et la Bayard lors du Mondial 2003.
MERCI  à toi Henri pour le partage et tes efforts de rassemblement.
   
Le sport Argentanais, et plus spécialement l'Athlétisme du département et de la Bayard, vont manquer d'encouragements,  mais ta famille Henri, et spécialement tes petits enfants peuvent à leur tour être très fiers de leur grand-père, un sportif pas tout à fait ordinaire.
BAYARD ARGENTANAISE OMNISPORT
Jean-Luc EDELINE

 
                                                                                                                           
André JIDOUARD, Président d’honneur, 80 ans comme membre actif de la Bayard,
que de souvenirs resteront !
        

 
   Athlé André JIDOUARD  
                                            Gym                                                                            Athlé                                                                                   Fanfare
 
                     André JIDOUARD, nous a quittés, il nous laisse une empreinte indélébile depuis la renaissance de la Bayard après la guerre.
                          En 1944, Il a participé au renouveau des différentes activités de l’Association (Théâtre, Basket-Ball, Gymnastique, Fanfare, Préparation Militaire).
                         A la reconstruction  des murs de la Bayard en 1955, André et Jeannine s’installèrent dans le pavillon à côté de la Salle de Gymnastique et du futur terrain de basket. A partir de ce moment, il  devient secrétaire général de la Bayard et l’homme à tout faire, dans la discrétion et l’efficacité.
                         Leur porte était ouverte à tous, soit pour un conseil, un renseignement, un problème, une organisation, la solution était toujours là. De par sa qualification professionnelle, André assurait aussi l’entretien des locaux, du matériel et accessoires du club avec toujours la petite touche de précision que l’on lui connaît.
                         André était un grand organisateur et technicien, en voici les principales manifestations :
            1961 Création de la section Athlétisme – révélation de Guy CAILLET
            1965 Cross Fédéral FSCF  550 Athlètes,
            1972 Cross National FFA 700 Athlètes,
            1975 Championnats Fédéraux d’Athlétisme 850 Athlètes,
            1976 Concours Interrégional mixte de gymnastique, musique et majorettes, 700 participants,
            1976 Championnats individuels Régionaux de Gymnastique FSCF, 400 Athlètes,
            1980 Cross Fédéral FSCF, 600 athlètes,
            Pendant une dizaine d’années organisation du Championnat Régional d’athlétisme FFA,
            Depuis 1980 participe à l’organisation des 10 Km d’Argentan
            1981 Championnat Interrégional de Gymnastique, Musique et Majorettes, 700 participants,
            1985 il participe à la création de la section Tir à l’arc
            1987/88 Réalisation de la grande fresque « SUR LES CHEMINS DE COMPOSTELLE » avec la participation de nombreux bénévoles.
            1988 participe à la création du Meeting d’Athlétisme d’Argentan,
            1992 Championnats Fédéraux FSCF de Gymnastique Féminine, 700 Athlètes,
            1955 à 1962, Secrétaire Général de la Bayard Argentanaise
 
            Parallèlement, André fut partie prenante dans d’autres instances sportives :
                        Vice-Président Comité Orne FFA
                        Membre du Comité Directeur de la Ligue de Basse Normandie FFA
                        Responsable  Départemental et Régional Athlétisme FSCF
                        Membre de la Commission Fédérale FSCF d’Athlétisme
                        Juge arbitre Fédéral FFA
                        Membre du Comité Olympique et Sportif de l’Orne
                        Membre et Président du Comité Départemental des Médaillés de la Jeunesse et des sports.
                        Secrétaire  du Comité Départemental FSCF
 
            Ses récompenses Sportives :
                        1964 Médaille de Bronze de la Jeunesse et des Sports
                        1974 Médaille de la reconnaissance de la FFA
                         1975 Médaille Dévouement fédéral vermeil de la FSCF
                        1976 Médaille d’Argent de la Jeunesse et des Sports
                        1986 Médaille d’Or de la Jeunesse et des Sports
                        1999 Médaille Honneur Fédéral de la FSCF
                        2006 Médaille de l’Ordre du Mérite National
                        2010 Médaille de Platine de la FFA.
 
                        André, nous te remercions de tout ton dévouement, de tout ton engagement envers la Bayard, les jeunes, nous garderons le souvenir de ta personnalité, de ton affabilité, de ton courage.
                        André tu as été un bon compagnon de route pour les anciens du Patro, où des choses formidables ont été réalisées avec toi, beaucoup de bons souvenirs resteront.
                        Maintenant, la Bayard, après une nouvelle organisation, reste vivante avec un nouveau Conseil d’Administration, qui essaiera de continuer sur la voie que tu as tracée avec l’exemple de ton entier engagement.
 
                        Merci Dédé.
                                                                                 Les Anciens et le Conseil d’Administration
                                                                                             de la Bayard Argentanaise

 

-:-:-:-:-:-:-:-:-
 
 
 



Créer un site
Créer un site