Un peu d'histoire ...
Le Patro était situé, avant la guerre, au 64, Rue de la République (côté hôpital). 

Photos André JIDOUARD
                     Oh pas trop       
 
         Ecusson du Patronage                               Une archive qui parle !
         St Louis de Gonzague                            Plus de 140 ans d'existence ....

    
              
                                   Abbé MONTAMBAULT assis au centre (1902)
              En 1875, des jeunes d'Argentan se sont rassemblés pour former un groupe
afin de réfléchir sur leus loisirs et leur avenir. C'était le naisance de la JEUNESSE
CATHOLIQUE D'ARGENTAN.


 
           Vélos
           1890 - Jeunesse Catholique d'Argentan   (Photo André JIDOUARD)

 
En 1902 l’Abbé MONTAMBAULT passionné par les problèmes de la Jeunesse voulut donner un nouvel essor à cette Association.

          Quelques temps plus tard, en 1904 devant l’ampleur que prenait ce mouvement, il fit l’acquisition d’un terrain situé au 60 rue de la République à Argentan où existait déjà une construction qui servit de lieu de réunions.    
     C’est alors que le PATRONAGE SAINT LOUIS DE GONZAGUE fut créé, ayant pour but principal la formation morale et physique de la Jeunesse. Ses principales activités étaient alors la lecture, les jeux de sociétés, le tennis de table, le billard, et la gymnastique, l’organisation de conférences, de spectacles, de théâtre. Et dès 1905 une grande manifestation sportive et musicale eu lieu sur le champ de foire.
    
    La pratique du sport s’affirma de telle sorte qu’un groupement de gymnastique et de musique se créa au sein du patronage qui prit le nom de « BAYARD ARGENTANAISE ».


            Concours de gymnastique et de musique 1905 à Argentan (Carte André JIDOUARD)

    Le bâtiment initial fût bientôt complété par une salle de théâtre de 400 places ainsi que par une salle de billard.
    Les recettes obtenues par le théâtre et différentes kermesses permirent alors la construction d’un hall de sport.
    Affiliée à la Fédération Gymnique et Sportive des Patronages de France en 1920, elle participait avec succès aux divers concours régionaux organisés par cette Fédération.

Groupe 1920

 















 
 
 



Groupe 1934 avec Monseigneur RATTIER                                   Photos André JIDOUARD

    
    La Bayard avait elle-même organisé des concours régionaux à Argentan. Le premier en 1922 groupait 2500 gymnastes, le second en 1937 en réunissait 2300. Les anciens Argentanais se souviennent encore de ces deux importantes manifestations. La Bayard pratiquait à cette époque la gymnastique, le football, le basket, l’athlétisme, la préparation militaire, le théâtre et la musique qui comprenait 20 clairons et trompettes, une batterie de 10 tambours.   

   

    Le Patronage comptait à cette époque environ 300 membres actifs. Pendant l’occupation allemande le Patronage a vécu au ralenti presque en se cachant. Ses locaux avaient été réquisitionnés par l’armée d’occupation pour en faire des magasins. Son Aumônier et plusieurs de ses membres étaient prisonniers en Allemagne.


         Le 6 juin 1944, les bombardements de la Ville d’Argentan et l’incendie qui suivit détruisirent totalement les installations de la Bayard. Il ne restera rien. Son moniteur de gymnastique, Gaston MARIE, fut tué par le bombardement, ce qui porta un coup terrible à la section.
        Dès que la vie put reprendre à Argentan, les dirigeants de la Bayard n’eurent cependant qu’une idée, malgré leur misère, malgré la destruction de leur immeuble et de tout le mobilier, reprendre au plus tôt la mission d’éducation morale et physique que le patronage avait entrepris avec succès depuis 70 ans. C’est alors que les activités de l’association furent regroupées dans les locaux désaffectés de la caserne Molitor.
        La musique avec M. Jean TREHEL, la Gymnastique avec Mrs J.CL BIBAUD, J. BESNARD, Henri MARSAC et Melle J. TREHEL (Janine JIDOUARD) puis le basket avec P. SCHUHMANN. Tout cela bien orchestré par M. LECHEVALIER sans oublier le tennis de table avec Gérard PESCHEUR.


      



 
 












1958 Clique et Gym

        

       

        Le football avec l’E.P.A et les cheminots s’associent pour former le Stade Argentanais.

Equipe de foot-ball 1939 :
de gauche à droite : Dubourg (Goal) - Roland - Corvée - Sipan - Eustache - Marguerite -
Piednoir - Chappé - Pasquer - Girard (Cap) - Pelletier - Abbés Lebon et Launay - (Photo André JIDOUARD)

        Dès le début de 1946 la société fonctionnait de nouveau régulièrement, elle participait au concours régional de l’Aigle, l’année suivante à celui de la Ferté Macé. Elle se classait dans les premières. En 1948, l’association fût agréée par le gouvernement sous le N° 2562, suivant décision ministérielle en date du 30.06.1948.
    Dix ans après la destruction, les locaux furent reconstruits avec le cinéma et le gymnase que nous connaissons.
    Tout au long de cette période perturbée différentes sections se hissèrent au niveau national, tel le tennis de table en National 1, l’athlétisme 5ème en coupe de France F.F.A en Cross-Country, la 5ème place de son chef de file Guy CAILLET au célèbre  Cross de SAO-PAULO. La gymnastique sous la houlette d’Henri MARSAC et de Jacques BESNARD avec sa section de 32 adultes de haut niveau est imbattable en Basse-Normandie et prend la 10ème place aux championnats de France par équipe.


 

                                        Suite P 2     










































Eveil